Accueil

  Origines et évolution du Hockey

 

  Naissance des premières ligues

  Époque pré LNH (1887-1916)

  Arrivée  de  la  Coupe Stanley

 

  Création de la LNH (1917)

 

   Le «Original six»

 

   Modifications et événements

 

   Expansions et déménagements

 

   L'Association Mondiale de Hockey

 

   Les Dynasties dans l'histoire

 

   Le Hockey moderne

 

   Origines des Canadiens de Montréal

 

   Photographies, d'hier à aujourd'hui


* Tout les formats et résultats des séries au fil des années sont disponibles dans la section des séries

   

 

Si vous cliquez sur un lien et que rien ne se passe, réessayez en tenant la touche CTRL enfoncée.

 

 

Le «Original six»

  Des expansions successives en deuxième moitié des années 20 menèrent à l'arrivée d'équipes américaines dans la ligue, malgré des succès sans équivoque sur la glace, la situation financière de la ligue était toujours précaire en cette période de grande dépression.  Après quelques brèves présences d'équipes ici et là au fil des ans où à un certain moment dix équipes faisaient partie de la NHL, on atteignait finalement une certaine stabilité au début des années quarante avec six équipes qui allaient plus tard être renommées, «le Original Six».  Les Red Wings de Detroit, le Canadien de Montréal, les Black Hawks de Chicago, les Rangers de New York, les Bruins de Boston et  les Maple Leafs de Toronto constituèrent les bases de la LNH que  l'on  connaît  aujourd'hui.  De 1942 à 1967 (expansion), ils furent les six clubs de la LNH et donnèrent ses lettres de noblesse au hockey.  Malgré une pratique grandissante du hockey en Amérique, on demeurait toujours à six équipes seulement, ce qui a résulté en un niveau de jeu très relevé.  La plupart des équipes juniors étaient commanditées par les équipes de la NHL, ces dernières avaient donc les droits sur les joueurs composant ces équipes.  Lorsqu'un jeune joueur de grand potentiel atteignait ses 18 ans, il pouvait signer ce qu'on appelait "le formulaire C", contrat qui le liait avec la formation junior commanditée par l'équipe de la LNH qui l'avait signé.  En 1963, on abolit cette pratique et on procéda à des repêchages comme on les connaît aujourd'hui  et c'est finalement en 1969 qu'on vit un repêchage ou aucun joueur éligible n'était relié de quelconque façon à une équipe de la NHL. De féroces rivalités se sont développées entre les équipes puisqu'elles jouaient de dix à quatorze matchs contre chacune d'entre elles et quatre des six formations participaient aux séries annuellement.  La pression de plus en plus grandissante d'une possibilité de voir une autre ligue professionnelle voir le jour poussa la NHL a élargir ses cadres, en 1967, la NHL passait de six à douze équipes, l'époque nostalgique du Original 6 qui avait révolutionné le hockey était terminée. 

Retour en haut

 

Origines du Canadien de Montréal

4 décembre 1909 - Création de l'équipe de hockey du Canadien de Montréal
La National Hockey Association (NHA), un nouveau circuit professionnel de hockey, accueille dans ses rangs le Canadien de Montréal, une équipe qui sera représentative de la population francophone de la métropole.

Les autres formations qui évolueront dans la NHA seront le Cobalt, le Renfrew et le Haileybury, trois équipes de l'Ontario, ainsi que les Wanderers de Montréal.  Lors d'une réunion qui se déroule à l'hôtel Windsor de Montréal, il est également convenu que T.C. Hare de Cobalt sera le bailleur de fonds du Canadien de Montréal dont le propriétaire est un homme d'affaires ontarien, J. Ambrose O'Brien.  Les joueurs de la nouvelle équipe seront sélectionnés par un populaire hockeyeur local, Jean-Baptiste «Jack» Laviolette.  Les autres franchises de la NHA s'engagent à ne pas signer de canadiens français avant que Laviolette ne forme son équipe. Une lutte corsée s'annonce toutefois avec le National de Montréal, une formation appartenant à une autre ligue professionnelle, la Canadian Hockey Association (CHA).  De fait, en mettant la main sur Didier Pitre qui s'était déjà engagé envers le «National», Laviolette déclenche une guerre.  La saison 1910 débutera avec deux ligues professionnelles et 10 équipes, dont cinq de Montréal, mais la situation changera rapidement avec la disparition de la CHA dès le mois de janvier 1910.

En lutte avec le Canadien pour s'attirer les faveurs du public francophone, le National disparaît en même temps que la CHA cesse ses activités, le 16 janvier 1910. On a offert la franchise des Canadiens au National moyennant trois conditions; que ceux-ci disputent leurs parties à domicile à la patinoire «Jubilee», que le National paie les salaires de tous les joueurs des Canadiens et qu'il acquitte la totalité des dettes contractées par l'équipe. Le National n'était pas disposé à assumer les frais supplémentaires que nécessitaient ces conditions et il a cessé ses activités; les Canadiens sont devenus ainsi la seule équipe canadienne française dans le hockey professionnel.  L'alignement des Canadiens comprenait désormais d'anciens joueurs du National, mais malgré une victoire de 7-6 lors de son match inaugural contre les Silver Kings de Cobalt (5 janvier 1910), l'équipe connu peu de succès, gagnant seulement deux de ses douze parties.  L'équipe aurait certainement fait meilleure figure si Newsy Lalonde, le meilleur compteur de la ligue, n'avait pas été prêté au Renfrew dans une tentative infructueuse d'aider cette équipe à remporter le championnat. Étant donné qu'Ambrose O'Brien était propriétaire des Canadiens, du Renfrew et de deux autres clubs de la NHA, ce genre de mouvement de personnel n'était pas rare.  Suite à la saison, O'Brien est poursuivi en justice par le Club athlétique Canadien au sujet des droits d'utilisation du nom « Canadiens ».  L'affaire se règle à l'amiable en novembre 1910, on donne le nom et la franchise de l'équipe au Club athlétique Canadien et à son propriétaire George Kendall Kennedy. Une période beaucoup plus productive s'amorce pour cette formation qui alignera au cours de la décennie plusieurs joueurs vedettes, dont Jack Laviolette, celui qui a recruté le premier groupe de joueurs, Didier Pitre, Georges Vézina et l'excellent Édouard «Newsy» Lalonde.  L'équipe s'est appelée le Club athlétique Canadien jusqu'en 1917, année où l'on a modifié son nom en celui de Club de hockey Canadien. L'équipe a changé de propriétaire en 1921. 

Visiter la page des Canadiens de Montréal

Retour en haut

 

Evolutions techniques, modifications majeures et événements significatifs

Dans les années 1850-60, on a troqué la balle (balle de liège recouverte de cuir) pour une rondelle de bois (la rondelle de caoutchouc est apparue à la fin des années 1870).   À l'époque, chaque équipe avait neuf joueurs sur  la  glace.   L'évolution de la rondelle (anglais)

Le 3 mars 1875, les citoyens de Montréal assistaient au premier match de hockey organisé à la patinoire Victoria.

1879, à l'université McGill est écrit le nouveau livre de règlement (The Montreal Rules) qui allait être la base du hockey que l'on connaît aujourd'hui.

1887, la Amateur Hockey Association du Canada est fondée

1892, premier match de hockey organisé joué par des femmes (Barrie, Ontario).

1892, Lord Frederick Arthur Stanley of Preston (1841-1908), gouverneur général du Canada, fait don de la Coupe Stanley qui sera remise aux champions du hockey amateur (coût de la Coupe: 50$)

1894, la première aréna avec glace artificielle est construite à Baltimore, USA.

1895, des joueurs de hockey collégiens canadiens et américains prenaient part à la première série internationale, le Canada allait remporter les quatre matchs.

Fin du 19e siècle, l'équipement se résumait alors à de  minces jambières, chandail, bas et un bâton.   Les patins ont évolué; de vulgaires lames attachées à des chaussures par des lanières de cuir, aux lames maintenant visées aux bottes.  Voir l'évolution de l'équipement;   1  -  2  -  3  -  4  

Début des  années 1900, on vit l'apparition  des patins à glace modernes,  ancêtres de ceux  que l'on connaît aujourd'hui, et on ajouta des filets  dans les buts (utilisés pour la première fois le 6 janvier 1899).  De neuf joueurs on passa à sept, trois attaquants, deux défenseurs, un maraudeur et un gardien.

1903, 30 décembre - ajout de la ligne (rouge) des buts pour faciliter la tâche aux arbitres à savoir si la rondelle a pénétré ou non dans le filet.

1904, première ligue de Hockey Professionnelle, la Internationale Pro Hockey League (IHL) basée au États-Unis voit le jour (fermeture 1907).

En 1910, création de la National Hockey Association (NHA), première ligue de hockey professionnelle basée au Canada (fermeture 1917).  Marque aussi les débuts du Canadien de Montréal.  La Coupe Stanley sera dorénavant uniquement remportée par des équipes professionnelles.  On passa de deux périodes de 30 minutes à trois périodes de 20 minutes.

1911, Arrivée de la Pacific Coast Hockey Association, autre ligue professionnelle basée dans l'ouest (fermeture 1924).  De son côté, la NHA passe à un alignement de six joueurs sur la glace.

1917, arrivée de la National Hockey League (NHL), elle succède à la National Hockey Association (NHA).  Frank Calder est nommé président.  Les Metropolitains de Seattle de la PCHA deviennent la première équipe américaine à remporter la Coupe Stanley. On permet maintenant aux gardiens de se jeter sur la glace, auparavant, cela entraînait une pénalité.

1918-19, on ajoute les ligne bleues pour diviser la glace en trois sections et on accepte aussi les passes vers l'avant en zone neutre.  Lors de pénalité, le joueur ne pouvait pas être remplacé avant que la pénalité soient entièrement écoulée (mineure, 3 minutes; majeur, 5 minutes; inconduite, le match au complet).   En cette 2e année de la LNH, on comptabilise maintenant officiellement les passes, auparavant, seuls les buts étaient considérés au championnat des marqueurs.

1920, pour la première fois, le Hockey est un sport olympiques, étonnamment, il le sera aux Olympiques d'été à Anvers (Belgique), le Canada remportait l'Or, suivi des États-Unis et de la Tchécoslovaquie.

1921-22, La Western Canada Hockey League basée en Saskatchewan et Alberta est créée (fermeture 1926).  Les pénalités mineures passent de 3 à 2 minutes.  Prolongation limitée à 20 minutes.  Les gardiens sont autorisés à passer la rondelle jusqu'à leur ligne bleue.

1923-24, première rencontre diffusée à la radio (clubs amateurs de Toronto et Kitchener).  Un joueur pénalisé pour le reste du match pourra dorénavant être remplacé après 20 minutes de jeu. 

1924 (Chamonix, France), le Hockey est maintenant un sport olympique d'hiver et le Canada refaisait le coup en remportant l'or à nouveau.  Dans la NHL, les Bruins de Boston deviennent la première équipe américaine de la NHL.  Le calendrier de la ligue passe de 24 à 30 parties.

1925, on passe à un calendrier de 36 parties.

1926, la Coupe Stanley est maintenant disputée par des équipes de la LNH uniquement.  On passe à un calendrier de 44 parties.

1927, Clint Benedict devient le premier gardien a porter le masque protecteur.  Le masque fait de cuir l'empêchait cependant de bien voir à ses pieds, il ne l'a pas conservé.

1927-28, les équipes doivent maintenant changer de côté entre les périodes.  Prolongation de dix minutes si la marque est égale après 3 périodes.  Les passes vers l'avant sont permises dans la zone neutre et la zone défensive.

1928-29, les passes vers l'avant sont aussi permises en zone offensive à condition que le joueur qui reçoit la passe était en zone neutre lorsque la passe a été effectuée.  Pénalité de deux minutes à un joueur qui effectue une passe vers l'arrière dans sa zone défensive.  Prolongation de dix minutes qui doit être jouée au complet même si il y a but.

1929-30,  passe vers l'avant est acceptée en zone offensive, mais elle ne peut venir de l'intérieur de sa propre zone défensive.  Le gardien ne peut retenir la rondelle, il doit la rejeter immédiatement, à défaut de le faire, une mise au jeu aura lieu à dix pieds du filet.  Les pénalités pour bâton élevé sont introduites.  Le maximum de joueurs permis dans l'alignement passe de 12 à 15.

*21 décembre 1929, le nouveau règlement permettant la passe en zone offensive eut pour effet de doubler le nombre de buts marqués, pour la bonne raison que les joueurs allaient directement devant le filet adverse attendre une passe.  Pour résoudre cette situation, on statua qu'aucun joueur de l'équipe en attaque ne devait être en zone offensive lorsque la rondelle y pénétrait, le règlement du «hors jeu» était instauré.

À partir de 1930, on organisa des championnats du monde qui devait avoir lieu à chaque année (interrompu pendant sept ans lors de la 2e guerre mondiale de 1940 à 1946), le Canada remportait ce premier championnat joué en France, Allemagne et Autriche... l'Allemagne et la Suisse terminaient respectivement deuxième et troisième.  À noter que lors des années olympiques, ce tournoi était considéré comme la plus grande compétition mondiale et on n'organisait pas de championnat du monde.  Depuis 1972, on organise des championnats du monde même en année olympique.  Apparition du premier tableau indicateur électrique  à quatre côté.

1931-32, on passe à un calendrier de 48 parties.  Autre que le gardien, aucun joueur ne peut se laisser tomber sur la rondelle dans un rayon de dix pieds du filet.

1933-34, chaque aréna doit être munie d'un tableau visible de tous indiquant le temps restant au match.

1934-35, premier but marqué sur un lancer de pénalité (Ralph Bowman - Eagles de St Louis).  Premier match des étoiles, match bénéfice pour le joueur des Maple Leafs de Toronto, Ace Bailey (à Toronto).

1935, la LNH donne aux Canadiens de Montréal la priorité sur les joueurs francophones pour les trois saisons suivantes.

1936, premier match télédiffusé au Canada (Americans de New York 3, Maple Leafs de Toronto 2).  L'Angleterre remporte la médaille d'or aux olympiques et marque la première défaite significative du Canada sur la scène internationale.

1937-38, deuxième match des étoile, match bénéfice pour venir en aide à la famille du regretté Howie Morenz (à Montréal).  Le règlement du dégagement refusé est adopté.

1939-40, troisième match des étoiles, match bénéfice pour la famille du regretté Albert (Babe) Siebert (à Montréal).  Lorsqu'un gardien sert une pénalité, le joueur le remplaçant dans les buts peut porter les gants et le bâton de gardien, mais aucun autre équipement de gardien est permis.  Les Rangers de New York deviennent la première équipe à retirer son gardien en faveur d'un sixième attaquant.

1940-41, la Ligue Américaine de Hockey (AHL) était créée et allait plus tard devenir une ligue de formation où les équipes de la LNH développaient leurs joueurs dans l'espoir de les voir graduer un jour avec le grand club.  On obligea les équipes à domicile à refaire la glace après toutes les périodes.

1942, avec le retrait des Americans de Brooklyn, l'ère du Original 6 débutait.  On passe à un calendrier de 50 parties.

1943-44, Frank Calder est remplacé à titre de président de la ligue par Mervyn «Red» Dutton.  Ajout de la ligne rouge (la ligne rouge allait être peinte en intervalle blanc et rouge pour permettre aux gens écoutant le match sur leurs télévisions «noir et blanc» de différencier les lignes bleues de la rouge).

* L'ajout de la ligne rouge avait pour but de réduire le nombre de hors jeu et d'accélérer le jeu, on considère que ce règlement marque le début de l'ère moderne du hockey.

1944-45, Maurice Richard devient le premier marqueur de 50 buts en une saison (50 buts en 50 matchs).

1946-47,  On passe à un calendrier de 60 parties.  Mervyn «Red» Dutton est remplacé à titre de président de la ligue par Clarence Campbell.   Les arbitres se servent maintenant de signes pour signifier les pénalités.

1947-48, c'est pendant cette saison que l'on commença à célébrer un but en levant les bâtons dans les air.  Le match des étoiles devient un événement annuel.  Un but est accordé automatiquement lorsque joueur a un filet vide ou presque et qu'un bâton est lancé pour l'empêcher de lancer. 

1949-50,  On passe à un calendrier de 70 parties.  La surface de la glace est peinte en blanc.

1950-51, Chaque équipe doit avoir un deuxième gardien dans les gradins prêt à prendre la relève.

1951-52, les équipes à domicile doivent porter l'uniforme blanc et celles à l'étranger, le foncé.

1952 (11 octobre), début de «La soirée du Hockey» (Hockey night in Canada, CBC) à la télévision de Radio Canada.  À 21h15, Jean-Maurice Bailly et René Lecavalier animent la première émission télé de La Soirée du hockey.  À l’origine, ce n’était que la troisième période qui était présentée. Du côté de la CBC, Foster Hewitt assurait le même rôle.

1954-55, Arbitres et juges de ligne portent maintenant le gilet rayé.  les équipes à domicile doivent porter l'uniforme foncé et celles à l'étranger, le blanc. la Zamboni fit son entrée dans la ligue nationale de hockey, à Boston plus précisément.  La Zamboni doit son nom à son inventeur, M. Frank J. Zamboni, un américain maintenant décédé (1988).

1955, suspension pour le reste de la saison de Maurice Richard pour avoir frappé un juge de ligne lors d'une bagarre.  Ce qui allait conduire à la fameuse «émeute du forum» peu de temps après. 

1956-57, l'URSS prend part à ses premiers jeux olympiques en hockey et remporte la médaille d'Or. Lorsqu'un but est marqué en avantage numérique, le joueur pénalisé peut revenir immédiatement au jeu.

1957, création de l'Association des Joueurs de la Ligue National de Hockey (NHLPA).  Les propriétaires détruisent rapidement l'Association et leur président, Ted Lindsay, est échangé par Detroit à la dernière équipe au classement, les Black Hawks de Chicago.  Premiers matchs télédiffusés aux États-Unis par CBS.

1958 (18 janvier), Willie O'Ree des Bruins de Boston devient le premier joueur de race noire à évoluer dans la LNH.  Cette année là, le joueur originaire de Fredericton au Nouveau-Brunswick joua 45 matchs et marqua 4 buts. 

1959-60, Jacques Plante devient le deuxième gardien a porter le masque. Après avoir été sévèrement coupé au visage par un lancer d'Andy Bathgate, Plante refusa de retourner sur la glace sans son masque malgré les réticences de l'entraîneur Toe Blake (1er novembre 1959).  Contrairement à Clint Benedict, Plante conservera son masque jusqu'à la fin de sa carrière

1961, ouverture du temple de la renommée à Toronto.

1963, le premier repêchage amateur est tenu à Montréal, 21 joueurs sont sélectionnés (joueurs de 17 ans et plus non affiliés avec les équipes juniors commandités par les club de la LNH sont éligibles).

1965-66, Ulf Sterner joue quatre matchs avec les Rangers de New York et devient le premier Suédois et Européen à jouer dans la LNH.  Toutes les équipes doivent maintenant avoir deux gardiens en uniforme à chaque rencontre.

1966, fin la commandite d'équipes juniors par les clubs de la LNH.

1967, l'époque du «Original 6» se termine avec l'arrivée de six nouvelles équipes.  On passe à un calendrier de 74 parties.

1968, on passe à un calendrier de 76 parties.  Le 12 octobre, première diffusion intégrale d’un match de hockey à la télévision.

1969, premier repêchage amateur sans effet des commandites des clubs juniors par la LNH.

1970-71, on passe à un calendrier de 78 parties.  Les équipes à domicile doivent porter l'uniforme blanc et celles à l'étranger, le foncé.

1972, l'Association Mondiale de Hockey (WHA) fait ses débuts (fermeture 1979).  Bobby Hull devient le premier millionnaire du hockey alors qu'il quitte les Black Hawks de Chicago pour se joindre au Jets de Winnipeg de l'Association Mondiale, plusieurs autres joueurs de la LNH l'imiteront.  Série du Siècle entre le Canada (LNH) et la Russie, le Canada remporte les trois derniers matchs pour s'envoler avec les honneurs de la série (4 victoires, 3 défaites et un match nul).

1973-74, Andy Brown des Penguins de Pittsburgh est le dernier gardien a ne pas porter de masque.

1974, premier championnat mondial junior (remporté par l'URSS).  Deuxième affrontement international Canada-Russie (série du sommet), cette fois ci le Canada est représenté par la WHA... l'URSS l'emportera facilement.  On passe à un calendrier de 80 parties dans la LNH.

1975, première tournée d'équipes de l'URSS (Central Red Army et Soviet Wings)  en sol nord américain où elles joueront des matchs d'exhibition contre des clubs de la LNH.

1976, première «Coupe Canada», le Canada bat la Tchécoslovaquie en finale.

1977, Clarence Campbell est remplacé à titre de président de la ligue par John A Ziegler jr.

1979-80, Les casques protecteurs deviennent obligatoires pour toutes les nouvelles recrues du circuit (Craig MacTavish est le dernier joueur a avoir joué sans casque, 1996-97).  28 novembre 1979, Billy Smith des Islanders de New York devient le premier gardien de l'histoire à être crédité d'un but (contre Rockies du Colorado).

1980, jeux olympiques de Salt Lake city, les États-Unis surprennent le monde du hockey en renversant les Russes en demi-finale pour ensuite battre la Finlande en finale (Miracle on Ice).

1983-84, on rajoute une prolongation de 5 minutes en saison régulière. 

1989, Sergei Priakin (Flames de Calgary) devient le premier joueur russe à recevoir la permission de son pays de venir jouer en Amérique.

1990, premier championnat mondial de hockey féminin (remporté par le Canada).

1991-92, venue des reprises vidéos pour venir en aide aux arbitres.

1992-93, on passe à un calendrier de 84 matchs, chaque équipe jouera deux matchs sur un terrain neutre où aucune équipe de la LNH n'évolue.  John A Ziegler jr est remplacé à titre de président de la ligue par Gil Stein.  Grève de l'Association des joueurs le 1er avril, les activités reprendront le 12 du même mois.  Manon Rhéaume du Lightning de Tampa Bay devient la première femme à prendre part à un match de la NHL (match pré saison vs les Blues de St Louis), par le fait même, elle devient la première femme à prendre part à un match dans l'un des quatre sports majeurs professionnels en Amérique du Nord.  Elle s'est définitivement retirée du hockey en 2000 après une courte carrière dans les mineures.

1993-94, Gary B. Bettman devient le premier commissaire de la LNH le 1er février, il succède donc à Gil Stein, président de la ligue.  La hauteur maximale où l'on pouvait faire dévier la rondelle passe de «la hauteur normale des épaules» à la hauteur de la tige horizontale du filet.

1994, une dispute contractuelle entre la LNH et l'Association des joueurs mène à un «lock out» qui perturbera les activités de la saison 1994-95.  La saison débutera finalement le 20 janvier, calendrier réduit à 48 matchs (saison la plus courte en 53 ans).

1995, Jaromir Jagr devient le premier Européen à remporter le championnat des marqueurs.  On passe à un calendrier de 82 parties.

1998-99, on utilise deux arbitres au lieu d'un seul.  Les joueurs de la LNH participent aux jeux olympiques (Nagano) pour la première fois (République Tchèque remporte l'Or).  Le hockey féminin est joué pour la première fois aux olympiques, les États-Unis remporteront l'Or.  Retraite de Wayne Gretzky, la LNH retire le #99.

1999-2000, on jouera dorénavant à 4 contre 4 lors des prolongation en saison régulière, une défaite dans cette situation donnera néanmoins un point à l'équipe vaincue. 

2002, Nicklas Lidstrom des Red Wings de Detroit devient le premier Européen à remporter le trophée Conn Smythe remis au joueur par excellence des séries.

2003-04, les équipes à domicile doivent porter l'uniforme foncé et celles à l'étranger, le blanc.

2004-05, pour une deuxième fois en dix ans, une dispute contractuelle retarde le début de la saison, cette fois ci, les deux parties ne pourront en venir à une entente et la saison 2004-05 est annulée, une triste première dans l'histoire de la LNH.  C'est finalement en juillet 2005 qu'on en vient à un accord et sauve le début de la saison 2005-06.

2005-06, pour redorer son image, la NHL adopte pleins de nouveaux règlements pour accélérer le jeu et diminuer l'obstruction et l'accrochage, on réduit aussi considérablement la marge de manoeuvre des gardiens en vue d'augmenter le nombre du buts marqués dans la ligue.  La nouvelle convention collective comprend maintenant un plafond salarial qui veillera à rétrécir l'écart entre les équipes riches et les moins fortunées.  La «nouvelle» Ligue Nationale de Hockey est née.

Retour en haut

 

références:

http://nhl.com/

http://www.birthplaceofhockey.com/

National Hockey League - Official Guide & Record Book

http://www.sportsknowhow.com/hockey/index.html

http://www.gvshof.ca/index.asp

http://www.prohockeystats.com/default.asp

http://www.collectionscanada.ca/hockey/

 

références:

http://www.worldhockeyassociation.net/

Fédération internationale de hockey sur glace

Society for international hockey research

http://www.hickoksports.com/history/hockeyix.shtml

http://www.explore-hockey.com/

http://www.cchockeyhistory.org/hockeyhistory.htm

http://hockeyleaguehistory.com/

 

Plan du Site  │ Nous Contacter

Accueil  │ Liens Hockey  │  Téléchargements   │ Archives

 

Pour une visualisation optimale utilisez le navigateur Internet Explorer 6 ou plus récent / Résolution 1280 X 960

Tous droits réservés - © prohockeyfr 2005 / les logos et uniformes sont la propriété des équipes de la NHL