Accueil

Coupe  Memorial  2006

Classement ronde préliminaire

RANG ÉQUIPE V D BP BC PTS
1 Québec (QUÉ) 2 1 12 9 4
2 Moncton (QUÉ) 2 1 10 8 4
3 Vancouver (WHL) 1 2 8 11 2
4 Peterborough (OHL) 1 2 7 9 2

Classement saison régulière

     ÉQUIPE PJ V D N DP BP BC PTS
    Moncton 70 52 15 00 03 345 184 107
    Québec 70 52 16 01 01 349 221 106
    Vancouver 72 47 19 00 06 252 156 100
    Peterborough 70 47 16 02 03 269 199 099
 Résultats
# Date

Équipes        

Résultats

1 19 mai Peterborough Québec Pet 3-2
2 20 mai Moncton Vancouver Mon 3-2
3 21 mai Québec Vancouver Qué 6-3
4 22 mai Moncton Peterborough Mon 4-2
5 23 mai Vancouver Peterborough Van 3-2
6 24 mai Québec Moncton Qué 4-3
Match suicide
7 25 mai Peterborough Vancouver Van 6-0
Demi Finale
8 26 mai Vancouver Moncton Mon 3-1
 

Finale

9 28 mai Moncton Québec Qué 6-2

Marqueurs

# JOUEUR ÉQUIPE PO B P PTS +- MP
1 G. Brule Van C 6 6 12 -1 18
2 A. Radulov Qué AD 5 4 9 4 6
3 P. Dupuis Mon C 2 5 7 3 4
4 M. Melanson Qué AD 3 3 6 5 8
5 C. Franson Van D 3 2 5 -5 8
6 M. Lacroix Qué AG 2 3 5 2 2
7 A. Esposito Qué AG 1 4 5 2 6
8 P. Albers Qué AG 3 1 4 -3 7
9 S. Goulet Mon AG 2 2 4 2 2
10 B. Marchand Mon AG 2 2 4 2 1

Gardiens

     Gardiens

PJ V D BC Bl Moy Arr Lan %
      Cann, T.  Pet 1 0 0 0 0 0.00 6 6 1.000
      Sniderman, J.  Mon 1 0 0 0 0 0.00 0 0 0.000
      Slade, D.  Van 5 2 3 12 1 2.43 93 105 0.886
      Desjardins, C.  Qué 4 3 1 11 0 2.76 138 149 0.926
      Tordjman, J.  Mon 5 3 2 15 0 3.01 131 146 0.897
      Shantz, D.  Pet 4 1 3 15 0 3.83 144 159 0.906

     MVP du tournoi: A. Radulov, Québec

 

Les Remparts Champions!

Les Remparts ont remporté la coupe Memorial. (Photo PC)

Dimanche 28 mai 2006 - (RDS.ca et PC) - Les Wildcats de Moncton ont réussi à semer le doute dans l'esprit des Remparts, mais ce fut trop peu trop tard. Grâce à cinq points d'Alexander Radulov et une performance époustouflante du gardien Cédrick Desjardins, les Remparts de Québec ont battu les champions de la saison régulière dans la LHJMQ 6-2, dimanche, pour mettre la main sur la coupe Memorial.

Les Wildcats affichaient un déficit de quatre buts avant d'entamer les 20 dernières minutes de jeu, mais Keith Yandle a mis un peu moins de quatre minutes pour rétrécir l'écart de moitié au début de l'engagement.

C'est cependant le but de Mathieu Melanson, à 9:58, qui a servi de dernier clou dans le cercueil des favoris de la foule, qui avaient éliminé les Remparts en six matchs dans la finale de la LHJMQ.

Jordan LaVallee a marqué le dernier but du match.

Desjardins a bloqué 46 des 48 lancers auxquels il a fait face. Il a notamment réussi à stopper l'hémorragie quand les Wildcats ont poursuivi leurs attaques endiablées après les deux buts de Yandle.

Les Remparts ramènent donc la coupe Memorial au Québec. L'Océanic de Rimouski avait été la dernière équipe du circuit Courteau à remporter l'emblème de la suprématie au hockey junior canadien en 2000.

Les Remparts sont aussi devenus la septième concession de la LHJMQ à mettre la main sur l'emblème du championnat canadien depuis l'instauration de la formule actuelle, après les Royals de Cornwall en 1972, 1980 et 1981, les Prédateurs de Granby, la première équipe du Québec, en 1996, les Olympiques de Hull en 1997 et Rimouski 2000.

Québec avait gagné le prestigieux trophée en 1971, à l'époque de Guy Lafleur.

La LHJMQ avait une équipe (et même deux, pour la première fois) en finale pour une septième année de suite et une neuvième fois en 11 ans.

Signé Radulov

Alexander Radulov a fait en sorte qu'on se souvienne de son dernier match dans l'uniforme des Diables Rouges. Le Russe a participé à cinq des six buts des siens, complétant une belle soirée de travail en se faisant complice du filet de Melanson.

L'espoir des Predators de Nashville, qui termine le tournoi avec neuf points en quatre matchs, s'est vu remettre le trophée Stafford Smythe remis au joueur le plus utile de la compétition. Il succède à Corey Perry des Knights de London.

Dans la deuxième minute de l'engagement médian, "Radu" s'est emparé du disque en zone centrale pour ensuite battre tout le monde de vitesse sur l'aile droite. Sa passe devant le filet a dévié sur un défenseur avant de traverser la ligne des buts.

Angelo Esposito a savamment complété une manoeuvre de Joey Ryan et Radulov pour son premier but du tournoi à 11:03.

Les Wildcats ont dominé les Remparts 16-7 au chapitre des tirs au but en première période, mais c'est l'équipe de Québec qui est rentrée au vestiaire avec une avance de 2-0 après le premier engagement.

Pierre Bergeron a ouvert la marque en redirigeant une passe parfaite de Radulov derrière Josh Tordjman alors que les deux équipes étaient à court d’un joueur à 9:36.

Radulov a porté un dur coup aux Wildcats en marquant avec dix secondes à faire à la période.

 

Patrick Roy ajoute la Coupe Memorial à son palmarès

Patrick Roy a conquis Moncton et les Wildcats.

Dimanche 28 mai 2006 - MONCTON (PC) - Comme l'empereur César, le roi Patrick pourra dire: "Veni. Vidi. Vici."

"Je suis venu. J'ai vu. J'ai vaincu." C'est ce qu'a fait Patrick Roy à la tête des Remparts de Québec à Moncton pour conquérir la coupe Memorial.  Roy avait beau avoir le triomphe modeste et rendre crédit à ses joueurs, il en a mené large et a eu son gros mot à dire à la fois dans la victoire... et dans la promotion de l'événement.

"Le rôle de l'entraîneur est d'endosser ses joueurs", s'est contenté de dire Roy après la victoire finale tandis qu'Alexander Radulov, nommé le joueur le plus utile à son équipe dans le tournoi après avoir été désigné meilleur joueur au pays la veille, tentait d'expliquer dans son anglais rudimentaire que Roy avait appris à ses joueurs à gagner.

Sans rien enlever à Radulov, un habitué aux honneurs qu'il a décrit comme "un des meilleurs juniors européens au pays", Roy était plus porté à vanter son gardien Cédrick Desjardins, qu'il semble avoir pris sous son aile et qu'il a trouvé "remarquable".

"Cédrick a acquis énormément de maturité, a-t-il dit de son gardien de 20 ans. Il m'a expliqué autre jour que la défaite en finale de la coupe Memorial l'an dernier (4-0 contre London avec Rimouski) lui avait fait très mal et qu'il était prêt à jouer un gros match pour se reprendre." Desjardins a repoussé 46 rondelles, contre 19 pour Josh Tordjman.

Roy a convoqué son gardien au banc après les deux buts rapides de Keith Yandle, qui faisaient 4-2 en début de troisième période: "Je lui ai juste dit: focus. De ne penser à rien d'autre qu'un arrêt à la fois."

"Ce n'est pas que je voulais me reprendre. Je voulais me prouver que je pouvais le faire", a précisé Desjardins, qui a vanté le travail de ses défenseurs pour dégager les retours de lancer. Il a aussi apprécié que "même quand les choses allaient moins bien pour moi cette saison, il (Roy) m'a toujours encouragé." Desjardins n'inspirait pas confiance à tout le monde mais il était l'homme de Roy et celui-ci a vu juste.

Quant à Radulov, fou de joie et très démonstratif, il a expliqué qu'il a tout donné "puisque c'était mon dernier match de la saison et mon dernier junior." Il a été un choix de première ronde des Predators de Nashville en 2004.

Mathieu Melanson, qui a connu un très bon tournoi (3-3-6), avait une raison particulière d'apprécier ce championnat: "J'ai gagné à mon dernier match junior, chez nous en plus", a rappelé l'Acadien qui est le fils de Roland Melanson, l'entraîneur des gardiens du Canadien. Cette bonne performance individuelle et ce championnat ne pourront que servir la cause de ce solide attaquant à la recherche d'un contrat professionnel, mais il ne voulait pas penser à ça dimanche, disant vouloir savourer pleinement la victoire.

Une sixième coupe pour Roy

Roy a ajouté la coupe Memorial comme entraîneur à ses quatre conquêtes de la coupe Stanley et au championnat de la Ligue américaine (coupe Calder) qu'il avait remporté à Sherbrooke.

"C'était notre ambition et notre rêve de faire revivre la belle époque des Remparts, a-t-il déclaré. Quand je suis arrivé ici, j'ai réalisé à quel point la coupe Memorial m'avait manqué comme joueur.

"C'est sûr que si quelqu'un m'avait prédit qu'on gagnerait la coupe Memorial (dès) cette année en début de saison j'aurais été très surpris. Mais nos jeunes joueurs ont bien fait, comme (Angelo) Esposito à 16 ans, et quand on a réalisé que c'était possible on a fait les transactions pour aller chercher (Nicolas) Robillard et (Brent) Aubin."
 

   

Plan du Site  │ Nous Contactez

Accueil  │ Liens Hockey  │  Téléchargements   │ Archives

Pour une visualisation optimale utilisez le navigateur Internet Explorer 6 ou plus récent / Résolution 1280 X 960

Tous droits réservés - © prohockeyfr 2005 / les logos et uniformes sont la propriété des équipes de la NHL.